Peau du visage hypersensible Comprendre les signes, les causes et les symptômes ainsi que les soins cutanés disponibles

A l’inverse de bien des maladies de la peau, l’hypersensibilité cutanée du visage ne comprend pas de symptômes visibles, malgré le fait qu’elle soit très désagréable pour les personnes qui en sont atteintes. Il s’agit d’une maladie assez commune. Des études scientifiques ont démontré que la prévalence de la sensation que la peau est sensible est répandue dans les pays industrialisés et les dermatologues du monde entier rapportent une augmentation du nombre de cas. Les chiffres exacts sont toutefois difficiles à établir à cause de la nature subjective des symptômes de la maladie.

SIGNES ET SYMPTÔMES

Quels sont les signes et symptômes de l’hypersensibilité cutanée du visage?

La peau hypersensible, une version plus grave de la peau sensible, comprend trois signes et symptômes récurrents, collectivement nommés le Triangle de la peau hypersensible: une barrière cutanée abîmée, qui rend la peau plus sensible aux irritants que la peau normale, des fibres sensorielles hyper-réactives dans l’épiderme et des rougeurs.

La barrière cutanée abîmée est aussi le résultat d’une déshydratation trans-épidermale accrue, qui peut provoquer une sécheresse du teint.

Les fibres sensorielles de l’épiderme réagissent plus rapidement et de façon plus marquée que dans la peau normale et sont plus facilement activées par des facteurs de stress qui déclenchent des sensations désagréables subjectivement décrites, entre autres, comme des sensations de brûlures, de picotements ou de tension.

La peau hypersensible est vulnérable aux facteurs de stress externes car sa barrière cutanée est abîmée.

Ces sensations invisibles peuvent seulement être évaluées de façon anecdotique. Cela rend le diagnostic difficile car différentes personnes ont des niveaux variables de tolérance à la douleur et les descriptions qu’elles en font peuvent donc varier de personne à personne.

Les sensations peuvent apparaître et disparaître, selon l’exposition aux facteurs déclencheurs. La peau du visage hypersensible est très vulnérable aux facteurs psychologiques, environnementaux, mécaniques ou hormonaux et il est commun de la voir réagir à l’exposition à des facteurs externes comme les produits chimiques, les parfums ou les détergents. Ces facteurs sont d’habitude inoffensifs pour une peau normale.  

La peau hypersensible est souvent corrélée à la peau sèche ou à la peau sujette aux impuretés. Il est cependant possible que ces deux affections ne s’accompagnent pas de sensations de picotements ou de brûlures. On ne peut par conséquent pas conclure que toutes les personnes à la peau sèche ou sujette à l’acné souffrent de peau hypersensible. Par analogie, la peau hypersensible est encline aux rougeurs, mais il est possible de souffrir de ces deux affections sans que la peau du visage ne soit considérée comme hypersensible.  

Les rougeurs de l’hypersensibilité tendent à apparaître sur les joues, la zone T et le menton.  

Plus d’information sur l’hypersensibilité en général.
Plus d’information sur la peau du visage sujette aux rougeurs.

Les sensations désagréables associées à la peau hypersensible sont invisibles et par conséquent subjectives.
Des déclencheurs provoquent la dilatation des vaisseaux sanguins dans la peau sujette aux rougeurs, mais à l’inverse de ce qui se passerait dans la peau normale, ils ne se recontractent pas par la suite.
CAUSES ET DÉCLENCHEURS

Causes et déclencheurs de l’hypersensibilité

Les symptômes diffèrent d’un individu à un autre, mais le dénominateur commun de toutes les peaux du visage hypersensibles est que les personnes qui en souffrent ressentent des chatouillements, des picotements, des brûlures ou des sensatiosn similaires. Certaines personnes souffrent aussi de sécheresse cutanée ou de boutons, tandis que d’autres sont sujettes aux rougeurs.

Ces symptômes visibles et invisibles peuvent être déclenchés par une série de facteurs de stress internes ou externes. Ces derniers diffèrent d'une personne à l'autre, mais certains déclencheurs sont connus pour exacerber la maladie:

Des facteurs environnementaux comme des changements extrêmes de température, le froid ou la chaleur extrêmes, le vent, le soleil ou la pollution atmosphérique. On suspecte également que l’accroissement du nombre de cas de peau du visage hypersensible pourrait être corrélé à l’augmentation de la pollution atmosphérique, en particulier dans les milieux urbains.  

Des facteurs externes comme les produits chimiques ou les composants agressifs de certains cosmétiques qui irritent la peau (certaines lotions nettoyantes, les parfums, des détergents inadaptés, une eau excessivement dure, en particulier pour les bains, les douches ou les piscines). De plus en plus de gens rapportent des réactions allergiques ces dernières années, ce qui confirme la nécessité d’utiliser des cosmétiques ou des détergents "purs" ou "0%", c’est-à-dire ceux qui contiennent uniquement un nombre limité de composants.  

Des facteurs psychologiques comme le stress, la colère ou des émotions fortes ainsi que des facteurs hormonaux comme le cycle menstruel peuvent déclencher une hypersensibilité cutanée.

Des facteurs mécaniques qui mettent de la pression sur la peau peuvent endommager une barrière déjà affaiblie et activer les fibres sensorielles sous-jacentes.
La pollution atmosphérique peut aggraver les symptômes de la peau hypersensible
Des facteurs psychologiques comme le stress peuvent déclencher des réactions d’hypersensibilité cutanée
AUTRES FACTEURS

Facteurs aggravants supplémentaires

En général, avec la peau hypersensible du visage, il vaut mieux s’en tenir à l’essentiel. En d’autres termes, il vaut mieux privilégier des formulations simples pour ne pas exposer la peau à des composants inutiles comme des parfums ou de l’alcool.

Faites également attention à votre alimentation: la nourritures épicée et la consommation d’alcool peuvent être des facteurs de stress.

Chaque personne réagit différemment aux stimuli. Il est donc important d’identifier les facteurs qui affectent chacun d'entre nous. Par exemple, dans le cas des produits cosmétiques, il est prudent d’introduire de nouveaux produits un à un, idéalement en commençant avec un essai sur une petite surface de l’avant-bras avant de l’appliquer au visage. Les réactions ne surviennent pas forcément immédiatement, il est donc préférable d’introduire un nouveau composant seulement lorsqu’on a la certitude que les précédents composants ne provoquent pas de réaction indésirable.

Une autre façon de se prémunir contre les facteurs déclencheurs est de tenir un journal qui consigne la température du jour, l’exposition à la pollution, l’état émotionnel, le contact avec des cosmétiques ou des détergents, etc. et de comparer ces éléments avec les réactions visibles et invisibles de la peau. En identifiant les facteurs déclencheurs, il est possible d’ajuster sa vie pour minimiser leur impact. Par exemple, les facteurs psychologiques peuvent être atténués par la pratique du yoga ou de la méditation.

Certaines personnes sont incommodées par l’exposition au soleil ou par les ingrédients de protection contenus dans certaines crèmes solaires. De nombreuses crèmes solaires contiennent des formulations "pures" et sont conditionnées dans des emballages anti-contamination.

Lisez-en davantage sur la façon dont vous pouvez protéger la peau de votre visage contre le soleil.

La peau hypersensible requiert une routine de soins adaptée et active pour minimiser les réactions cutanées
La consommation d’alcool est l’un des nombreux déclencheurs qui peuvent aggraver les symptômes de la peau hypersensible
SOLUTIONS

Les solutions de soins cutanés pour la peau hypersensible du visage

Avoir la peau "hypersensible" n’est pas une affection permanente: la peau redevenir normale. Il n’est donc pas nécessaire que cela soit un fardeau, il faut plutôt faire en sorte d’adapter activement ses soins cutanés.

Pour que les soins de la peau du visage hypersensible soient couronnés de succès, il est important qu’ils s’adressent aux trois caractéristiques de la peau hypersensible (collectivement nommées le Triangle de la Peau Hypersensible):

  • Les défauts de la barrière cutanée. La peau hypersensible se caractérise par une barrière cutanée abîmée et est donc plus sujette aux irritations.
  • L’hyper-réactivité des fibres sensorielles. Lorsque la peau est sensible, les fibres sensorielles de l’épiderme réagissent plus vite et de façon plus marquée que dans la peau normale. Cela provoque des sensations désagréables.  
  • Rougeurs. Des facteurs internes et externes peuvent déclencher une augmentation du niveau de stress cutané et provoquer des rougeurs.

La barrière cutanée abîmée peut être soignée avec une hydratation régulière pour compenser la déshydratation trans-épidermale et empêcher la peau de sécher. Les agents d’hydratation pour la peau hypersensible devraient uniquement contenir un nombre limité de composants pour minimiser le risque d’intolérance ou de réaction allergique. De plus, afin de protéger les formulations contre l’oxydation, ils devraient être conditionnés dans des emballages anti-contamination.

Eucerin a inclus un principe actif nommé SymSitive* dans ses gammes pour la peau hypersensible. SymSitive*  réduit les hyper-réactions des fibres sensorielles et équilibre le seuil de sensibilité de la peau. Il apaise activement et instantanément les irritations et les sensations cutanées désagréables et procure un bien-être cutané immédiat et durable.

Pour la peau sujette aux rougeurs, la licochalcone A, un anti-oxydant et anti-irritant naturel, apaise rapidement les irritations cutanées et réduit les rougeurs de façon visible.

En cas de rougeurs sévères, il peut être utile de dissimuler les signes visibles de la maladie. Des cosmétiques masquants efficaces, comme Eucerin AntiROUGEURS Soin de jour teinté SPF25 contiennent des pigments verts qui dissimulent instantanément les rougeurs et donnent un teint régulier.  

* = marque déposée de Symrise AG, Allemagne

La peau hypersensible souffre de déshydratation trans-épidermale accrue. Elle a donc besoin d’hydratation régulière.
Des pigments verts dissimulent les rougeurs